La crise

Ici le lieu de toutes les discutions....

La crise

Message par GreenMachine » 07 Mai 2016, 14:54

Avis aux prétendants scaphandriers

L’association SCAPHMOTION et le SYNDICAT CGT des scaphandriers tient à vous informer de la crise grave que rencontre le milieu des travaux sous-marins français. En effet la situation que nous rencontrons actuellement est inédite. Elle est dûe à la conjonction de quatre phénomènes :

Impact de la crise économique de 2008, dont les effets sont apparus dans notre profession avec du retard, qui maintenant nous frappent de plein fouet depuis environ quatre ans. La contraction du marché est significative.
A cela s’ajoute les effets d’une économie qui se financiarise de plus en plus. Ce sont les acheteurs qui font dorénavant la loi au sein des grands donneurs d’ordres pour qui nous travaillons. L’aspect financier est passé devant l’aspect technique. Concrètement cela veut dire que les prestations de plongée se vendent moins chères qu’il y a cinq ans. Les entreprises se font une guerre pour remporter les appels d’offres et leur marge brute s’effondre.
Le prix du baril de pétrole étant historiquement bas, les pétroliers ont immédiatement stoppé les investissements sur le pétrole offshore (qui est le plus chère). Seules les opérations indispensables sont maintenues et une grande partie des scaphandriers qui tournaient sur les champs sont de retour sur le marché national.
Suite au nouveau décret de 2011, l’INPP, qui était le seul organisme de formation agréé à délivrer des classements A , a perdu son monopole. Deux autres écoles, et bientôt une troisième, se sont montées. Celles-ci forment « à tour de bras » et mettent sur le marché du travail bien plus de scaphandriers que le milieu n’est capable d’en absorber. L’ordre de grandeur environ est le suivant : on estime le marché à l’équivalent de 450 à 500 temps pleins. Nous serions actuellement entre 1500 et 2000 scaphandriers classés ! On estime le besoin de renouvellement à environ 30 à 40 nouveaux scaphandriers par an .Il en sort en ce moment au moins 300 par an, voir plus (il est difficile d’avoir des chiffres précis)

Toutes les sociétés de plongée ainsi que les sociétés d’intérim (spécialisées dans notre branche) sont submergées de CV de jeunes scaphandriers. On ne compte plus les histoires de gars qui sont classés depuis plus d’un an et qui n’ont jamais travaillé ! Certains, pour augmenter leur chance se font abuser par certains centres de formation qui n’hésitent pas à leur vendre des formations complémentaires, par exemple pour partir en offshore. Alors qu’ils n’ont aucunes chances d’y partir rapidement vu que les anciens sont déjà sur le carreau.
Par ailleurs les tarifs sont toujours aussi bas et ne sont pas prés de remonter dans le contexte actuel : un scaphandrier débutant travail pour 10,5 euros de l’heure ! Non non ce n’est pas une caméra cachée ! (on ne le vous dit pas souvent dans les centres de formation quand vous vous renseignez). On est très très loin du mythe du scaphandrier véhiculé au mieux par des médias ignorants, désinformés, au pire par des individus uniquement intéressés par votre argent ou celui de l’état ( ici on parle d’argent public destinée à former des chômeurs ! Ou financer des aides pour des faillites personnels liées au surendettement)

Alors certes quand on arrive à le pratiquer c’est un très beau métier, le plus beau vu que c’est celui qu'on a choisi.
Celui qui écrit ces lignes vit de la plongée depuis 23ans et je vous promet que j’en ai le ventre serré ! Alors réfléchissez bien avant de vous lancer dans cette voie, assurez vos arrières en gardant une activité professionnelle complémentaire, qui vous permettra d'accepter quelques missions ça et là pour vous faire connaître sans vous asseoir sur votre salaire ou pire vos conditions de travail et de sécurité. Renseignez vous avant de bosser pour la première fois pour une entreprise, toutes ne sont pas exemplaires. A ce titre nous vous mettons en garde, les prix à la baisse pour répondre aux appels d'offre sont nécessairement synonymes de cadences élevées, d'analyses de risques inadaptées ou absentes. Exercez dès que nécessaire votre droit de retrait, si vous avez un doute sur la conformité des exigences liées à votre sécurité ( forum www.scaphmotion.fr, scaphmotion@gmail.com, groupe public scaphmotion sur Facebook) Le milieu où vous allez évoluer reste hostile, des accidents graves peuvent se produire car nous estimons que toutes les conditions socioéconomiques sont de plus en plus réunies actuellement !
A bon entendeur
Benoit Poinard et Eric Saint Sulpice Pour Scaphmotion CGT

PS: l'action depuis toutes ces années de Scaphmotion est du fait d'un mouvement social dans les TSM elle s'est toujours inscrite dans une stricte et nécessaire indépendance de la Société O'CAN n'en déplaise à certains qui voudraient faire croire le contraire.
I fight for truth and Justice!
Avatar de l’utilisateur
GreenMachine
Administrateur du site
 
Message(s) : 128
Inscription : 27 Jan 2008, 10:55
Localisation : Voiron
Prénom: Eric

Retour vers La Taverne

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

cron